SOLEIL : Définition de SOLEIL (2022)

SOLEIL : Définition de SOLEIL (1)

SOLEIL : Définition de SOLEIL (2)

SOLEIL : Définition de SOLEIL (3)

SOLEIL : Définition de SOLEIL (4)

  • SOLEIL, subst. masc.

SOLEIL, subst. masc.

I. − Au sing. [Précédé de l'art. déf.]

A. −

1. Astre dont le rayonnement produit la lumière du jour et réchauffe la terre. Le soir venait. Le globe rouge du soleil entra dans la mer de l'Ouest (Mille,Barnavaux, 1908, p. 267).V. disque ex. 3:

1. ... le soleil montait à l'horizon. Il colorait d'un reflet jaune la rivière (...) arrivé au zénith, il semblait dévorer la terre. (...) dans des flocons de feu et de pourpre, il se couchait.Karr,Sous tilleuls, 1832, p. 165.

SYNT. Éclat, lumière, rayons du soleil; coucher, cours, course, déclin, lever du soleil; se lever avant/avec le soleil; le soleil apparaît, baisse, décline, monte à l'horizon, surgit; le soleil est (déjà/encore) haut dans le ciel; le soleil darde ses rayons, se cache, se couche, se lève, s'obscurcit, se voile.

Soleil bas. V. bas1I A 3 b.Soleil couchant. V. couchant II A 2 a et b.Soleil levant. V. levant II.

Littér. Soleil de la nuit. Lune. Une vaste pierre tombale que pâlissait le soleil de la nuit (Jammes,Robinsons, 1925, p. 66).Soleil des loups. V. loup I A.

Spécialement

ETHNOL. [Parfois avec une majuscule] Danse du soleil. Cérémonie religieuse en usage dans certaines tribus d'Indiens de l'Amérique du Nord, comprenant notamment une danse que les participants exécutent en fixant le soleil. Les Crow du Montana célèbrent leur Danse du Soleil dans un énorme bâtiment dont la forme est celle de leurs tentes coniques (Lowie,Anthropol. cult., trad. par E. Métraux, 1936, p. 110).Les traditions d'Indiens des Plaines racontent (...) que l'aigle, les hiboux et les canards (...) le tonnerre (...) apprirent aux hommes à exécuter le grand rituel dit « danse du Soleil » (La Gde encyclop., Paris, Larousse, t. 30, 1974, p. 6253).

GÉOGR. Soleil de minuit. Phénomène observable au-delà du cercle polaire lorsque, à l'approche du solstice d'été, le soleil reste visible à toute heure au-dessus de l'horizon. [Au pôle] Le Soleil (...), lorsqu'il est visible, reste jour et nuit au-dessus de l'horizon (soleil de minuit) pendant six mois (Sc. et Vie, n ohors-série, L'Astronomie, 1949, p. 19).Quand, par chance, le ciel est dégagé, le cap Nord est un site enchanteur et naturellement le point le mieux situé pour observer le soleil de minuit (J.-Cl. Berrier, Chr. Colonna, Aventures en Laponie, 1980, p. 116).

HIST. Soleil d'Austerlitz. Soleil qui se leva à l'aube du 2 décembre 1805, jour de la victoire de Napoléon Iersur les Austro-Russes à Austerlitz. Les torches joyeuses, le resplendissant soleil d'Austerlitz éblouissent encore comme les contemporains en ont été éblouis (J. Bainville,Napoléon, 1967 [1931], p. 223).

PEINT. Coucher de soleil. V. coucher2B.

a) Locutions

Loc. adj. (Couleur) de soleil, couleur du soleil. Loc. adj. ou nom. Couleur/jaune soleil. (D'un) jaune intense et lumineux. Chevelure de soleil; tissu couleur soleil. Son poil est plus que blond: il est couleur de soleil, c'est-à-dire plus lumière que couleur (Giono,Eau vive, 1943, p. 142).On croyait avoir sur les yeux des lunettes en verres de couleur, jaune soleil, rouge sang, tout ce qu'il y avait de plus chaud (Genevoix,Assassin, 1948, p. 147).V. couleur ex. 2, jaune ex. 3, pêche1A 2 b ex. de Zola.

Loc. adv., vieilli. Entre deux soleils. Entre le lever et le coucher du soleil. Le ciron (...) naît et meurt entre deux soleils (Dusaulx,Voy. Barège, t. 1, 1796, p. 273).

Loc. verb., au fig., vieilli

Plais. Faire honneur au soleil. Se lever tard, faire la grasse matinée. (Dict. xixes.).

Pisser* contre le soleil.

b) Expressions

Vieilli. Le soleil se couche/se lève bien ou mal. Les conditions dans lesquelles le soleil se couche/se lève annoncent un bon ou un mauvais temps. (Ds Ac., dict. xixes.).

HIST. [P. réf. à la phrase attribuée à Charles Quint: Le soleil ne se couche jamais sur mon empire] L'empire sur lequel le soleil ne se couche jamais/pas. [Charles Quint] renonce avant sa mort à « l'empire sur lequel le soleil ne se couche pas » (La Gde encyclop.,Paris, Larousse, t. 13, 1972, p. 2609).[La reine Victoria] aura bien mérité la gloire, au terme du plus long règne de l'Histoire britannique durant lequel s'est étendu un empire où, selon la formule célèbre, jamais le soleil ne se couchait (Le Monde, 3-4 juill. 1988, p. 2, col. 3).

c) Proverbe. Le soleil brille/luit pour tout le monde. V. luire A et briller2ex. 3.

(Video) C'est quoi le soleil ? (EP. 643) - 1 jour, 1 question

2. MYTH. ou poét. [Parfois avec une majuscule] L'astre diurne représenté sous les traits du dieu Apollon parcourant quotidiennement le ciel sur un char traîné par quatre chevaux. Vers les sommets tachés d'écumes de lumière Où piaffent, tout fumants, les chevaux du soleil (Samain,Chariot, 1900, p. 191).Les chevaux qui traînent le char du Soleil, les taureaux qui traînent celui de la Lune (Montherl.,Bestiaires, 1926, p. 569).

[Dans l'Égypte antique] Dieu(-)soleil. Les rois de la Vedynastie firent la fortune du dieu-soleil, Ré, qu'ils introduisirent dans le cercle des divinités tutélaires de la royauté (J. Monnet, L'Égypte, Paris, Nathan, 1963, p. 35).V. dieu 1reSection I A 1 ex. de Encyclop. univ. t. 14 1972.

B. − Spéc. [Parfois avec une majuscule]

1. ASTRON. Étoile naine située sur le plan médian de la Galaxie, formée d'une masse quasi-sphérique de gaz incandescent libérant de l'énergie dans le milieu interplanétaire, et qui constitue l'astre central du système planétaire dont fait partie la Terre. De la constitution de notre système planétaire, résulte une subordination bien marquée des planètes au soleil et des satellites à leurs planètes principales (Cournot,Fond. connaiss., 1851, p. 30).Le Soleil est à 150 millions de kilomètres de la Terre (H. Poincaré,Valeur sc., 1905, p. 165).V. apogée ex. 1, coronal ex. de Schatzman et ex. 2, mouvement I A 2 b ex. de Decaux et ex. 3.

SYNT. Densité, diamètre, rotation du soleil; température de radiation du soleil; facules, parties, protubérances, taches du soleil; éclipse du soleil; radioastronomie, spectroscopie du soleil; attraction entre le soleil et les planètes; énergie émise par le soleil; soleil à son périgée, au zénith.

ASTROPHYS., MÉTÉOR. Faux soleil. Synon. de parhélie.Des concentrations de lumière, ou faux soleils (GDEL, s.v. parhélie).

P. anal. Étoile autour de laquelle gravitent d'autres astres. Avant l'époque où le premier regard humain terrestre s'éleva vers le soleil (...) l'univers existait (...). Il y avait déjà d'autres planètes habitées, d'autres soleils brillant dans l'espace (Flammarion,Astron. pop., 1880, p. 205).

2. ASTROL. Symbole de la force vitale, qui a prérogative dans l'hémisphère zodiacal du Lion au Capricorne (d'apr. GDEL). [Les sages] peuvent dire le domicile des planètes au moment même de la création du monde. (...) La Lune était dans le signe du Cancer, le Soleil dans le Lion (Gautier,Rom. momie, 1858, p. 308).Le Soleil se trouve dans le signe du Scorpion à la saison où les feuilles tombent et commencent à pourrir (Divin.1964, p. 200).

II. − P. méton. (de supra I A 1)

A. − Au sing. [Gén. précédé de l'art. déf.]

1. Lumière, chaleur du soleil; p. méton., endroit ou temps ensoleillé. Dans les rectangles de soleil qui des fenêtres tombaient sur le carreau, on voyait danser des poussières (Genevoix,Raboliot, 1925, p. 340).V. effet1B 2 a ex. de Bernanos, empourprer A ex. de Gide, hâler ex. 1, herbe B 1 ex. de Jouve, mûrir A 2 ex. de Pesquidoux:

2. ... le soleil tombait d'aplomb sur la devanture, le trottoir renvoyait une réverbération ardente (...) et ce coup de lumière (...) mettait au-dessus de l'établi un jour aveuglant, comme une poussière de soleil...Zola,Assommoir, 1877, p. 503.

SYNT. Le soleil tape; le soleil dore qqc.; le soleil joue dans les feuillages; le soleil pénètre dans une pièce; chercher/rechercher, prendre le soleil; jouir du soleil; en plein soleil; baisers, brûlures, caresses, effets du soleil; herbe grillée, roussie par le soleil.

En partic. Le (un/ce) soleil + déterm.

[Le déterm. qualifie les apparences ou les effets du soleil] Soleil accablant, écrasant, frileux; soleil oblique, perpendiculaire; chaud, froid soleil; profiter d'un beau soleil. Hiver. Ce soleil glacé dont on ne peut jouir que derrière la fenêtre (Renard,Journal, 1910, p. 563).De l'aube à la nuit le soleil brutal rôtit la terre (Hémon,M. Chapdelaine, 1916, p. 66).V. dorer B 2 c ex. de Zola, jouer II ex. 39, mouillé II A 2 ex. 2.

Vieilli. Soleil d'eau. Soleil blafard annonçant la pluie. Un climat parfaitement défini par la vieille devise des seigneurs du lieu, les Soledot: « Luis, mon soleil d'eau! » (H. Bazin,Vipère, 1948, p. 15).

Soleil de plomb*.

[Le déterm. désigne un lieu ou une période] Soleil propre à un lieu, une période. Soleil automnal, hivernal, printanier; soleil matinal; soleil africain, tropical; soleil d'été, de printemps; soleil de mai; soleil des pays méditerranéens. C'était Marseille, Nice, Antibes, un soleil espagnol, une vie italienne! (Borel,Champavert, 1833, p. 183).Sur cette solitude parfaite, brillait un soleil de décembre, clair et glacial (Alain-Fournier,Meaulnes, 1913, p. 71).V. paille I A 4 a ex. de Duhamel.Au fig. Soleil de janvier*.

2. Loc. et expr.

a) Loc. adj. et/ou adv.

α) Au soleil. (Exposé) à la lumière du soleil; (situé) dans un endroit, un pays ensoleillé. Banc au soleil; s'asseoir, se chauffer, se hâler au soleil; étoffe qui passe au soleil. Je caresse le rêve suivant: aller vivre au soleil dans un pays tranquille (Flaub., Corresp., 1871, p. 203).On grelotte sitôt que le soleil vous quitte, et, au soleil, on a trop chaud (Gide,Journal, 1943, p. 192).

Au fig.

Place au soleil. Place en vue, situation. Désirer, obtenir, rechercher, refuser, se faire, viser une/sa place au soleil. La famille des Lourdines (...) avait du bien. Malheureusement, par la faute de son chef actuel, elle commençait à perdre de sa place au soleil (Châteaubriant,Lourdines, 1911, p. 9).« Ma petite, si tu veux, un jour, avoir aussi ta place au soleil (...) il faudra te débrouiller toute seule! » Et je me suis débrouillée! La place au soleil, elle n'est pas encore très grande, mais patience, ça viendra (Bourdet,Sexe faible, 1931, ii, p. 397).Se faire une place au soleil. Synon. de se pousser au premier rang.V. pousser I D 1.

Avoir du bien/des (de bons) biens au soleil. Avoir des biens immobiliers. Le petit industriel-exploitant est resté proche du paysan, par son origine, par son amour du « bien au soleil » (E. Schneider,Charbon, 1945, p. 128).La propriété foncière jouit d'un très grand prestige aux yeux du paysan et la considération que l'on accorde à son voisin est à la mesure des biens qu'il a au soleil (Menon, Lecotté,Vill. Fr., 1, 1954, p. 20).

Fondre comme neige au soleil. V. neige I A.

β) De soleil

Synon. de ensoleillé.

[En parlant d'un lieu, d'un pays] Région de soleil. Je lis le voyage d'un voltairien en Orient. C'est affreux. Oh, la vilaine chose que l'esprit dans un pays de soleil! (Goncourt,Journal, 1864, p. 41).

[En parlant d'une période] Jour de soleil. Un après-midi de soleil que les hommes pêchaient au large (Queffélec,Recteur, 1944, p. 166).

(Video) Tout comprendre sur : le Soleil

[En parlant d'un accessoire vestimentaire] Destiné à protéger du soleil. Chapeau de soleil. De bonnes lunettes de soleil doivent donc filtrer de manière sélective: laisser passer la lumière nécessaire à la vision, mais absorber les rayons solaires dangereux (Le Particulier pratique, juin 1988, p. 48, col. 2).

Synon. de héliothérapique.V. ce mot rem. s.v. héliothérapie ex. de Quillet Méd. 1965.

γ) Sans soleil

[En parlant d'un lieu] Qui n'est pas exposé au soleil; qui ne bénéficie pas d'un climat ensoleillé. Anton. ensoleillé.La fuite en Italie, en Sicile, aux pays du soleil, dont il a rêvé, pendant un temps, − même la fuite à Londres, aux pays sans soleil (Rolland,Beethoven, t. 1, 1937, p. 59).

En partic. [En parlant d'un lieu clos] Où le soleil n'entre pas. Synon. sombre.La maison de Saumur, maison sans soleil, sans chaleur, sans cesse ombragée (Balzac,E. Grandet, 1834, p. 256).

[En parlant d'une période] Durant laquelle le soleil ne brille pas. Anton. ensoleillé.Une de ces matinées pâles et sans soleil, mais calmes et de bon augure, qui annoncent une soirée paisible (Nodier,Fée Miettes, 1831, p. 63).

δ) Sous le soleil. Sur terre, ici-bas. Synon. sous le ciel, sous les cieux.L'abus de la force sous le manteau de la justice, cela s'est vu sous le soleil (Clemenceau,Vers réparation, 1899, p. 48).V. louage ex. 4.

Proverbe. [P. réf. à Eccl. I, 9-10] (Il n'y a) rien de nouveau sous le soleil; rien n'est nouveau sous le soleil. Tout est sur terre un perpétuel recommencement. Rien n'est nouveau sous le soleil, dit un ancien proverbe. On peut plutôt dire: rien de ce qui réussit n'est entièrement nouveau (Flammarion,Astron. pop., 1880, p. 430).

b) Loc. nom.

α) Bain de soleil. Synon. de héliothérapie.Pratiqué suivant des indications médicales précises, le bain de soleil (ou héliothérapie) constitue la meilleure application de rayons ultra-violets (GDEL, s.v. bain).

P. ext. Exposition au soleil (sans visées thérapeutiques). Il a même construit un solarium sur la terrasse de l'habitation, pour que Ljubica puisse prendre des bains de soleil (L'Est Républicain, 18 mars 1988, p. 114, col. 1).

P. méton. Bain(-)de(-)soleil. Corsage qui laisse les épaules et le dos nus. Le bain de soleil: bretelles croisées et boutonnées au dos (Catal. La Redoute, printemps-été 1988, p. 286).En appos. à valeur adj. Robe bain(-)de(-)soleil. Robe d'été qui laisse les épaules et le dos nus. Les rayures diagonales font l'élégance de cette robe bain-de-soleil (Catal. La Redoute, printemps-été 1988, p. 141).

β) Coup de soleil. V. coup A 2 syntagmes.

P. anal.

Fam., vieilli. Léger accès d'ivresse. Toujours un peu ivre (...) il voyait l'existence au travers du coup de soleil qu'il avait dans la tête (Goncourt,G. Lacerteux, 1864, p. 204).

Coup de soleil, p. ell., soleil. Rougeur qui monte au visage. Sa figure présenta cet effet que les gens du peuple nomment ingénieusement un coup de soleil (Balzac,U. Mirouët, 1841, p. 10).Loc. verb. Piquer* un (coup de) soleil. PATHOL. Coup de soleil électrique. État morbide parfois provoqué par la lumière de l'arc voltaïque, pendant la soudure électrique des métaux. (Ds Lar. 20e-Lexis 1975). SYLVIC. Coup de soleil hivernal. ,,Blessure localisée de l'écorce et du cambium, pouvant provoquer des chancres, causée par le gel aussitôt après un ensoleillement excessif hors saison`` (Métro 1975).

γ) Au fig. Déjeuner de soleil. V. déjeuner2A 2.

δ) Pays du soleil. Pays bénéficiant d'un climat ensoleillé, pays chaud. Avant de partir pour les pays du soleil, qu'avait publié Nerval? Des pièces de théâtre (Durry,Nerval, 1956, p. 72).

ε) Rayon de soleil. V. rayon1A 1.

c) Loc. verb.

α) Vieilli. Partager le soleil entre des personnes. Placer les adversaires d'un combat singulier de telle sorte qu'aucune des deux parties ne soit gênée par le soleil. Les juges du camp partageaient le soleil entre les combattants (Raymond1832).

β) Empl. impers. Il fait (du) soleil. Il fait beau, le temps est ensoleillé. Demain il fera du soleil (Murger,Scènes vie boh., 1851, p. 224).Vieilles cherchant du pissenlit. Comme il fait soleil, sur leur tête elles ont mis un journal (Renard,Journal, 1901, p. 650).Il fait grand soleil. Il fait un temps superbe. Le lendemain tout était clair et rose, il faisait grand soleil (Jouve,Scène capit., 1935, p. 236).Il fait trop (un peu etc.) de soleil. Le temps est trop (un peu etc.) ensoleillé. Il a fait aujourd'hui un peu de soleil (Hugo,Corresp., 1865, p. 489).Il n'y a pas de soleil. Le temps est couvert. Il n'y a pas de soleil, mais il ne pleut pas (Simenon,Vac. Maigret, 1948, p. 141).

d) Expr. fam. [P. réf. à la phrase de Diogène pour éconduire Alexandre] Ôte-toi de mon soleil. Ôte-toi de là, tu me gênes. Comme Diogène disait à Alexandre: Ôte-toi de mon soleil (Janin,Âne mort, 1829, p. 11).

B. − Vieilli ou littér.

1. Jour. Mes jours déclinent comme l'ombre; je voudrois les précipiter. Ô mon Dieu! Retranchez le nombre des soleils que je dois compter! (Lamart.,Médit., 1820, p. 258).Chaque soleil rapproche de la mort (Maran,Batouala, 1921, p. 85).

(Video) C'est pas sorcier - Le soleil

D'un soleil à l'autre. D'un jour à l'autre. Tes domaines, dont un gypaète volant à tire-d'aile ferait à peine le tour d'un soleil à l'autre (Gautier,Rom. momie, 1858, p. 202).

2. Année. C'était celle [la tombe] d'Hombert, d'un mortel respecté, Qui, depuis neuf soleils, en ce lieu fut porté (Fontanes, Œuvres, t. 1, Odes et poèmes, 1821, p. 40).Un siècle n'aurait pas autant mûri les destinées d'un peuple que les trois derniers soleils qui viennent de briller sur la France (Chateaubr.,Mém., t. 3, 1848, p. 663).

III.

A. −

1. Représentation conventionnelle du soleil sous la forme d'un cercle, parfois à figure humaine, entouré de rayons divergents. Dessiner, graver un soleil. L'épée qu'elle tient de la dextre a son pommeau orné d'un soleil rayonnant (Fulcanelli,Demeures philosophales, t. 2, 1929, p. 195).Si beaucoup de pièces [de la manufacture de porcelaines et de faïences de Saint-Cloud] ne sont pas marquées, on rencontre parfois un soleil sur les pièces exécutées avant la mort de la veuve Chicaneau (G. Fontaine,Céram. fr., 1965, p. 93).

HÉRALD. ,,Figure généralement représentée par un disque entouré de seize rayons`` (Past. Hérald. 1979). [L'écu d'un Baron] porte, en bon croisé (...) Le soleil, besant d'or, sur la mer de sinople (Heredia,Trophées, 1893, p. 145).

NUMISM. Écu au soleil, écu soleil. Écu frappé d'un soleil. Écu à la couronne de Charles VI, écu au soleil de Louis XI (GDEL, s.v. écu).

2. P. anal. de forme (de supra I A 1)

a) Ornement en forme de soleil; objet décoratif représentant un soleil. Des (...) personnages couverts d'ordres, de croix, de crachats de diamant, de soleils en sautoir (Cendrars,Bourlinguer, 1948, p. 120).

ORFÈVR. RELIG. Ostensoir en forme de soleil. Le prêtre (...) posa (...) son grand soleil d'or qui rayonnait (Flaub.,Cœur simple, 1877, p. 72).Jean Loque, « orfèvre du Clergé », qui renouvelle le trésor de Notre-Dame de Paris sous l'Empire (...) avec un soleil de 3 pieds de haut (Grandjean,Orfèvr. XIXes., 1962, p. 83).

b) Objet marqué d'un soleil.

JEUX, OCCULT. Carte du jeu de tarot, parfois utilisée à des fins divinatoires, sur laquelle est représenté un soleil. Au jeu de tarots, le soleil est un des vingt-deux atouts. (Il porte le numéro 19) (Lar. encyclop.).On se demande si le soleil du tarot ne signifie pas trop de choses pour en exprimer une quelconque (Symboles1969).

PAPET. ET CART. Format de papier caractérisé par un filigrane en forme de soleil. Soleil ou petit colombier 58 x 80 (É. Leclerc,Nouv. manuel typogr., 1897, p. 286).En appos. Format soleil. (Ds Rob. et Rob. 1985).

3.

a) Élément naturel ou objet qui présente des ressemblances avec certains aspects du soleil. La fenêtre, dont une vitre était raccommodée avec un soleil de papier bleu (Flaub.,MmeBovary, t. 1, 1857, p. 105).

En partic. Synon. de hélianthe, tournesol.En Provence, pendant la floraison des « soleils », en juillet-août (Colette,Sido, 1929, p. 116).

Spéc. [P. réf. aux rayons du soleil]

COUT. Plissé* soleil.

VÊT. Coiffe auréolée de dentelle portée dans le Pas-de-Calais. Le « soleil », le bonnet de dentelle blanche, en forme d'auréole, des « matelotes » du Boulonnais (Pays et gens de France, Paris, Larousse, Sélection du Reader's Digest, 1983, p. 20).Coiffe alsacienne de la région d'Obernai dont la calotte généralement dorée est entourée d'un large volant de dentelle empesée. Aux environs d'Obernai, la jeune femme mariée porte un magnifique « soleil » de larges dentelles raidies et tuyautées (M. Doerflinger,Les Costumes alsac., Colmar-Ingersheim, éd. Saep, t. 2, 1973, p. 31).

b) [P. réf. à l'éclat du soleil, éventuellement à sa couleur jaune]

α) Source lumineuse; p. méton., lumière. Ses petites filles [de la rue de la Gaîté] se promènent en bandes (...) de midi à minuit, sous le soleil des néons (Colette,Jumelle, 1938, p. 134).

CIN. ,,Lumière artificielle très vive, donnée au studio par les sunlights. Le projecteur lui-même`` (Giraud 1956). Hier, c'était la télévision canadienne (...) les araignées (...) ont dû fuir devant ces brusques soleils qui embrasaient toute la pièce (Mauriac,Nouv. Bloc- Notes, 1959, p. 255).PYROTECHN. [P. réf. également à la rotation du soleil sur lui-même] Pièce d'artifice constituée d'une roue garnie de fusées que la mise à feu fait tourner dans un plan vertical; effet lumineux produit. Les soleils succédaient aux chandelles romaines, au milieu des détonations (Maupass.,Mt-Oriol, 1887, p. 170).V. étoile II B 1 b ex. de Guéhenno, fusée ex. 2.

β) Objet rond et brillant. Le plateau de cuivre jaune, pâle soleil de bazar (...) brillait seul contre le mur (L. de Vilmorin,Lit à col., 1941, p. 89).Les coquillages à gueule rose, le soleil de la bassinoire (H. Bazin,Mort pt cheval, 1949, p. 185).

γ) ALCHIM. Or. Les alchimistes donnaient le nom de Soleil à l'or (Bouillet1859).

c) [P. réf. à la rotation du soleil sur lui-même]

α) GYMN., vieilli. (Grand) soleil. ,,Grand tour arrière à la barre fixe`` (Encyclop. des sports, Paris, Larousse, 1961). Il (...) s'amusait à faire le grand soleil à la barre fixe du pont, pour dérouiller ses muscles (Peyré,Matterhorn, 1939, p. 40).V. lune A ex. de Petiot 1982.

β) P. ext., fam. Culbute d'une personne; p. anal., d'un véhicule. Le plus beau soleil! vous avez voyagé plus de quinze mètres en l'air! (J. Dauven,Bolide des glaces, 1944ds Petiot 1982).

(Video) Sébastien Périé, definition soleil.

Loc. verb. Faire, piquer un soleil

[Le suj. désigne une pers.] Synon. de prendre/ramasser une bûche (v. bûche2).Entraîné par son élan, le flicard (...) se prit les pinceaux dans un tapis, fit un soleil digne d'un skieur alpin et s'effondra (J. Houssin,Plus noir qu'un Dobermann, 1981, p. 150).En partic. [En parlant d'un cycliste] Synon. de faire panache*.

[Le suj. désigne un véhicule] Se retourner complètement. Synon. capoter, faire panache, faire un tonneau.Automobile qui capote, fait un soleil (Rob. 1985).

B. − P. anal. ou au fig., vieilli ou littér. [P. réf. à l'éclat du soleil et/ou à son influence sur la vie terrestre]

1. [À propos d'un inanimé abstr.]

a) Bonheur, joie. D'un avion, tombait une poignée de journaux français. On en recueillait un (...) et on avait quinze jours de soleil au cœur (Van der Meersch,Invas. 14, 1935, p. 203).

Soleil noir. Symbole des forces destructrices, de la souffrance, de la mort. Au moment où les nazis envahissent la Yougoslavie, un soleil noir se lève à Sarajevo: cette communauté [juive] (...) périra dans le feu et le sang (Le Monde, 9 déc. 1988, p. 23, col. 2).V. mélancolie ex. 5.

b) Soleil + adj. ou soleil de + subst.Ce qui éclaire (intellectuellement ou moralement). Synon. flambeau, lumière.

α) [Avec un déterm. objectif] La notion du divin, ce soleil de l'intelligence humaine (L. Daudet,Stup. XIXes., 1922, p. 161).

β) [Avec un déterm. subjectif] C'est sur l'horizon des sept collines que, durant tant de siècles, se levèrent les deux soleils: le soleil impérial, qui éclairait les routes de la vie; et le soleil de la papauté, qui illuminait le chemin du ciel (Ozanam, Philos. Dante, 1838, p. 184).

2. [À propos d'une pers.]

a) [Le plus souvent précédé de l'art. déf.]

α) Personne qui procure de la joie, du bonheur, qui illumine l'existence de son entourage. Synon. rayon de soleil (v. rayon1A 1).Que Cosette soit le soleil pour Marius (...) que Marius soit l'univers pour Cosette (Hugo,Misér., t. 2, 1862, p. 645).Le soleil, c'était Roumestan. Il ranimait le majestueux logis, chassait le deuil (A. Daudet,N. Roumestan, 1881, p. 35).

β) Personne qui possède des fonctions importantes, qui exerce le pouvoir et en particulier le pouvoir royal. Était-ce bien pour la seule gloire de Dieu (...) qu'il avait brigué, à l'archevêché, cette place près du soleil? (Martin du G.,Thib., Cah. gr., 1922, p. 736).Loc. verb. Être (placé)/se tenir près du soleil. Vivre dans le voisinage d'un personnage puissant et en tirer bénéfice. Il fait bon être près du soleil (Littré).P. plaisant. La police impériale était trop ombrageuse, et j'étais, sous ce rapport, placé [ayant mon échoppe dans la cour de la Sainte-Chapelle] trop près du soleil pour n'être pas observé avec le plus grand soin (Vidocq,Mém., t. 4, 1828-29, p. 120).

HIST. Le Roi(-)Soleil. V. roi I A 2 a.

b) Synon. vieilli de astre (v. ce mot B 2 et 3).

α) Personne resplendissante (physiquement, intellectuellement, etc.). Il y a un nouveau soleil (...) une célébrité qui occupe tout Paris, une femme qui remplit tous les courriers de Paris de sa beauté (Goncourt,Ch. Demailly, 1860, p. 192).

β) Soleil de + subst.Personne resplendissante de (quelque chose). Cette femme est un soleil de beauté. Ce juge est un soleil d'équité, de justice (Ac.1835, 1878).Ce soleil de gloire et de beauté [Victor Hugo] surgit des plus profondes ténèbres (Barrès,Maîtres, 1923, p. 257).

Le soleil de justice. Dieu. Pleure, famille humaine, commence par-là à dissiper la masse des iniquités qui te dérobent la vue du soleil de justice! (Saint-Martin,Homme désir, 1790, p. 167).

REM. 1.

Soli-lunaire, adj.Relatif à la fois au soleil et à la lune. La puissance végétale présente (...) treize harmonies (...). J'appelle la première soli-lunaire, parce que la lune influe sur elle conjointement avec le soleil (Bern. de St-P.,Harm. nat., 1814, p. 54).V. luni-solaire ex. de Bernardin de Saint-Pierre.

2.

Soleillade, subst. fém.,région. (Provence). Ensoleillement. Léonard Astier n'avait plus besoin de fermer ses persiennes devant la soleillade ardente de la cour (A. Daudet,Immortel, 1888, p. 214).

3.

Soleillé, -ée, adj.Synon. vieilli de ensoleillé.Endroit soleillé; chambre soleillée. Les rochers, bien soleillés à cette heure (Michelet,Journal, 1845, p. 629).En partic. [En parlant d'un phénomène de condensation d'eau] Traversé de soleil. Une nappe de brume soleillée (Taine,Notes Paris, 1867, p. 83).

4.

Soleillée, subst. fém.,région., vieilli. Brève apparition du soleil par un temps couvert; rayon de soleil. Promenade par une pâle soleillée d'hiver (Amiel,Journal, 1866, p. 57).

Prononc. et Orth.: [sɔlεj]. Att. ds Ac. dep. 1694 Étymol. et Hist. I. 1. a) Fin xes. li soleilz « astre lumineux qui est le centre du système planétaire dont la terre fait partie » (Passion, éd. d'Arco Silvio Avalle, 390); en partic. ca 1100 le soleill levant (Roland, éd. J. Bédier, 3098); 1155 soleil culchant (Wace, Brut, éd. I. Arnold, 14189); b) 1391 entre deux solaux (Poeces justificatives, n o1465 ds G. Espinas, Vie urbaine de Douai, IV, 656); 1660 entre deux soleils (Oudin Esp.-Fr.); c) ca 1450-65 soubz le soleil (Charles d'Orléans, Rondeaux, LXXVIII, 11 ds Poés., éd. P. Champion, t. 2, p. 340); 2. ca 1150 « lumière, chaleur du soleil » (Le Conte de Floire et Blancheflor, éd. J. L. Leclanche, 2624); a) ca 1590 coup de soleil (Montaigne, Essais, I, XXI, éd. P. Villey et V.-L. Saulnier, p. 100); b) 1611 biens au soleil (Cotgr.); c) av. 1761 ôte-toi de mon soleil (Marquise de Pompadour ds Lar. 19e); cf. 1829 (Janin, Âne mort, p. 11); d) 1803 [une] place au soleil (Chateaubr., Génie, t. 2, p. 67); 3. a) ca 1450-65 fig. symbolise ce qui a un grand éclat, du prestige, etc. (Charles d'Orléans, Ballades, XLV, 6 ds Poés., t. 1, p. 67); d'où expr. av. 1765 être ... près du soleil (Caylus, Œuvres badines, X, 15 [Guillaume]); b) 1557 « le soleil personnifié ou considéré comme un dieu » du Soleil les chevaux arrestez (O. de Magny, Souspirs, p. 34 ds IGLF Moy. Âge); 4. a) 1629 poét. « jour, journée » (Mairet, Solim., I, 1 ds Littré); b) 1690 « année » (Fur.); 5. 1686 [1687 éd.] « astre considéré comme le centre du système planétaire » (Fontenelle, Entretien sur la pluralité des mondes, Premier soir, p. 13). II. 1. 1460-83 représentation symbolique du soleil escus au soleil « écu d'or frappé sous Louis XI, Charles VIII et François Ieravec un soleil au-dessus de la couronne » (Jean de Roye, Chron. scandaleuse, éd. B. de Mandrot, t. 2, p. 128); 2. 1520 « ostensoir » (Les Orfèvres de Troyes du XIIeau XVIIIes., Guillemin de Chevry [1519-25] ds Nouv. Arch. Art fr., 3esér., t. 7, 1891, p. 334: le soleil par où pose la saincte hostie); 3. 1530 alchim. soleil sophistique « or » (Contred. de Songe cr., f. 19 ds La Curne); 1611 soleil (Cotgr.); 4. 1600 bot. herbe au soleil « tournesol » (O. de Serres, Théâtre d'agric., VI, 12 ds Hug., s.v. herbe); 1640 soleil « id. » (Oudin Ital.-Fr.); 5. 1690 hérald. (Fur.); 6. 1694 pyrotechn. soleil de feu (Corneille); 1752 id. soleil (Trév.); 7. 1844 piquer un soleil, v. piquer étymol. II 2 f; 8. 1882 « figure exécutée à la barre fixe » (Laisne, Dict. de gymnastique ds Petiot 1982); 9. 1933 jeux de cartes (Lar. 20e). Du lat. pop. *soliculus, élargissement du lat. class. sol, solis « soleil, lumière du soleil; le plein jour d'où la vie publique » et au fig. « un grand homme », cf. aussi l'a. prov. soleilh, solelh, XIIes. (Bernard de Ventadour, Quan la fuelha ds Rayn.); le lat. sol subsiste dans la plupart des lang. rom.: ital. sole, esp., port. sol, cat. sol (FEW t. 12, p. 30a), a. prov. sol déb. xiiies. (Ponz de Capdueil, Hun ils e fis ds Rayn.) qui survit encore dans l'extrême sud-ouest (FEW, op. cit., p. 23b); cf. aussi l'a. fr. sol 1119 (Philippe de Thaon, Comput, 553 ds T.-L. qui cite d'autres ex.) qui est un latinisme ou qui est dû à une infl. prov. (FEW, op. cit., p. 30b, note 1). Fréq. abs. littér.: 21 641. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 30 946, b) 36 247; xxes.: a) 34 124, b) 25 683. Bbg. Buyssens (É). Les N. des corps célestes. Ling. antverp. 1972, t. 6, pp. 17-19; Les N. sing. Cah. F. Sauss. 1973, n o28, pp. 25-34. − Quem. DDL t. 16, 17, 22, 25, 28, 32, 33, 36.

FAQs

Quel est la définition de Soleil ? ›

déf.] 1. Astre dont le rayonnement produit la lumière du jour et réchauffe la terre.

Quel est l'autre nom du Soleil ? ›

Sol est le nom et la personnification du soleil, comme en latin. Le terme est fréquemment utilisé en science-fiction comme nom formel de l'étoile.

Quel est l'origine du mot Soleil ? ›

Étymologie. Du latin populaire de Gaule * solĭcŭlus, en latin classique sōl. Cette évolution est propre à la Gaule, le reste de la Romania (Italie, Ibérie) s'en tenant au mot classique. (Vers 980) solelz (cas sujet).

Qui a créé le Soleil ? ›

Véritable boule de feu, le soleil est constitué de gaz ionisés. L'astre est vieux d'environ 4.5 milliards d'années, il s'est formé par l'effondrement gravitationnel d'une nébuleuse sur elle-même.

Quelle est la couleur du Soleil ? ›

Les rayons traversent l'atmosphère, rendant le ciel bleu et nos yeux perçoivent moins de bleu, mais plus de vert et de rouge. Vert et rouge, ça donne du jaune! La véritable couleur du Soleil est donc le blanc!

Comment Appelle-t-on les gens qui aime le Soleil ? ›

La tanorexie est une addiction dont on parle peu, mais qui peut faire de gros dégâts sur la santé.

Quel est l'âge du Soleil ? ›

Pourquoi le Soleil est si chaud ? ›

L'énergie solaire vient du cœur du Soleil (15 000 000 °C). La chaleur et la pression y sont si élevées qu'elles libèrent l'énergie à l'extérieur sous forme de lumière et de chaleur : ce sont les rayons du Soleil.

Qui représente le Soleil ? ›

Le Soleil divin

Dans le Panthéon grec c'est Apollon, fils de Zeus et de la titane Léto. Citons aussi Hélios qui est la personnification du Soleil lui-même. Les Aztèques l'appelaient Huitzilopochtli, dieu du Soleil et de la guerre, le maître du monde.

Quel est l'adjectif de Soleil ? ›

SOLAIRE, adjectif

Relatif au soleil et à l'énergie fournie par le soleil. Qui utilise le soleil.

Est-ce que le Soleil est une étoile ? ›

Le Soleil est une étoile qui a pour diamètre 1,4 million de kilomètres. L'étoile la plus proche du soleil, Alpha du Centaure, fait sensiblement la même taille.

Pourquoi la couleur du Soleil est jaune ? ›

Un Soleil légèrement jaune

La lumière qui nous parvient du Soleil est donc une lumière blanche à laquelle il manquerait un peu de bleu. Lorsque nos yeux la perçoivent, les cônes rouges et verts de la rétine sont davantage impressionnés que les bleus et le Soleil nous apparaît donc comme légèrement jaune.

Pourquoi le Soleil tourne ? ›

La rotation du Soleil est liée à la façon dont est produit le champ magnétique, à l'origine des taches solaires (elles-mêmes caractérisées par une activité magnétique très intense).

Pourquoi on dit que le Soleil est une étoile ? ›

Lorsque le Soleil a commencé à brûler son hydrogène, il a atteint ce qu'on appelle sa séquence principale et est véritablement devenu une étoile.

Pourquoi le Soleil est bleu ? ›

C'est à cause de l'atmosphère. La lumière en provenance du Soleil est composée de plusieurs couleurs, chacune possédant une longueur d'onde différente. Lorsqu'elle traverse l'atmosphère, cette lumière entre en collision avec les diverses molécules qui y flottent.

Quelle est la forme du Soleil ? ›

Sa forme est celle d'une sphère parfaite à 0,001% près mais il y a donc bel et bien un écart entre le diamètre du Soleil aux pôles et à l'équateur.

Pourquoi le Soleil est devenu blanc ? ›

Le 4 juin dernier et pendant quatre jours, le Soleil est devenu « blanc ». Un épisode qui vient de se reproduire. Le phénomène de Soleil « blanc » signifie qu'aucune tache solaire n'a été observée à la surface de notre indispensable étoile.

Comment être une personne Soleil ? ›

Les personnes solaires sont des personnes qui dégagent une énergie positive à travers une attitude avenante et souriante, et une tranquilité d'esprit, permettant aux autres de se réajuster à ce juste équilibre. calmes et sereines, qui rayonnent sur les autres et les apaisent par leur simple présence.

Qui n'aime pas le Soleil ? ›

(Biogéographie, Botanique, Écologie, Phytosociologie) Qui aime l'exposition au soleil.
...
Adjectif.
SingulierPluriel
Masculin et fémininhéliophilehéliophiles
\e.ljɔ.fil\

Pourquoi Peut-on regarder le Soleil le matin ? ›

Durant l'aube et l'aurore, le rayonnement solaire est atténué à tel point que le Soleil peut être observé à l'œil nu sans grand danger. En revanche, il faut éviter de le regarder lorsque sa lumière est atténuée par des nuages ou la brume, car sa luminosité pourrait croître très rapidement dès qu'il en sortirait.

Pourquoi le Soleil ne s'éteint pas ? ›

Oui. Dans cinq milliards d'années, il se transformera en géante rouge, puis en naine blanche, qui se refroidira lentement. Le soleil dans son état actuel (en haut à gauche), comparé à la plus grande géante rouge observée par le satellite Kepler (au centre). Le Soleil a commencé à briller il y a 4,56 milliards d'années.

Pourquoi le Soleil est rond ? ›

Pourquoi le Soleil est-il rond ? Parce qu'il est gros, donc contient beaucoup de matière. Sa gravitation est forte, et tout a tendance à tomber vers le centre.

Comment est fait le Soleil ? ›

Le Soleil est une boule de gaz. Il se compose en grande partie d'hydrogène (74 %) et d'hélium (25 %) auxquels s'ajoutent des éléments plus lourds. Il est structuré en plusieurs couches. Des réactions de fusions nucléaires chauffent son centre, le noyau, à des températures qui peuvent atteindre 14 millions de degrés.

Est-ce que le Soleil est froid ? ›

Le Soleil n'émet pas de chaleur car il est dans le vide de l'Univers dont la température avoisine les –270°C. Pourtant il semble chauffer la Terre et ses habitants à une température qui permet l'existence de vie. En fait, le Soleil fabrique de la chaleur et de la lumière. La chaleur reste prisonnière du Soleil.

Pourquoi le Soleil émet de la lumière ? ›

Le Soleil produit sa propre lumière et sa propre chaleur. Il fournit la chaleur et la lumière à la Terre par un processus similaire à celui qui se produit dans une bombe à hydrogène. En effet, l'énergie du Soleil provient de réactions nucléaires qui se produisent dans son noyau.

Qui éclaire la Terre ? ›

Le soleil est immobile. Il éclaire la Terre en continu. Il ne peut pas faire jour partout sur la Terre en même temps : Pour la moitié de la Terre éclairée, c'est la journée • Pour la moitié de la Terre dans l'ombre, c'est la nuit Page 6 La Terre tourne sur elle-même.

Quelles sont les caractéristiques du Soleil ? ›

Caractéristiques du Soleil
DescriptionÉtoile
Taille (diamètre)1,4 million de km , soit environ 110 fois la taille de la Terre
Masse2,0 × 1030 kg ou environ 333 000 masses terrestres
Période orbitale250 millions d'années
Centre de l'orbiteCentre de la Voie lactée
3 more rows
12 Mar 2020

Quelle religion prie le Soleil ? ›

Selon la tradition juive, le Soleil possède un cycle de 28 ans, appelé ma'hzor gadol (מחזור גדול, grand cycle). Une années solaire durant 365,25 jours, et la bénédiction devant se dire au début de ce cycle, elle est récitée tous les 10 227 jours.

Quelle est la chaleur du Soleil ? ›

La température est de 15 millions de degrés au centre, elle diminue quand on s'éloigne du centre. Lorsqu'elle atteint 7 millions de degrés, la chaleur devient insuffisante pour entretenir les réactions de fusion.

Est-ce que le soleil est blanc ? ›

Le Soleil s'observe derrière des filtres

La véritable couleur du Soleil est donc le blanc.

Comment décrire la chaleur ? ›

Température élevée d'un corps, sensation produite par quelque chose de chaud. Phénomène physique qui consiste à une élevation de la température.

Quel est le synonyme de lumière ? ›

Synonyme : éclairage, éclaircissement, explication, illustration, indication, information, précision, renseignement.

Quelle est la durée de vie du Soleil ? ›

Mais il a encore de belles années devant lui… Âgé de 4,6 milliards d'années, il devrait briller durant encore 5 milliards d'années. Tu n'as donc pas à craindre d'être un jour privée de ses chauds rayons ! Chaque seconde, le Soleil transforme 600 millions de tonnes d'hydrogène en hélium.

Pourquoi le Soleil n'est pas une planète ? ›

Une planète est un corps céleste sphérique gravitant autour d'une étoile et n'émettant pas de lumière. Le soleil émettant sa propre lumière ne peut donc pas être considéré comme une planète.

Comment Appelle-t-on les 4 plus grandes planètes ? ›

Les quatre planètes géantes du Système solaire à l'échelle : Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune.

Quel est l'âge du Soleil ? ›

Est-ce que le Soleil est une étoile ? ›

Le Soleil est une étoile qui a pour diamètre 1,4 million de kilomètres. L'étoile la plus proche du soleil, Alpha du Centaure, fait sensiblement la même taille.

Quelle est la définition d'une étoile ? ›

Dans ce glossaire, la Nasa définit l'étoile comme « une boule de gaz brillant, composée principalement d'hydrogène et d'hélium, maintenue ensemble par sa propre gravité.

Pourquoi le Soleil est si chaud ? ›

L'énergie solaire vient du cœur du Soleil (15 000 000 °C). La chaleur et la pression y sont si élevées qu'elles libèrent l'énergie à l'extérieur sous forme de lumière et de chaleur : ce sont les rayons du Soleil.

Pourquoi le Soleil tourne ? ›

La rotation du Soleil est liée à la façon dont est produit le champ magnétique, à l'origine des taches solaires (elles-mêmes caractérisées par une activité magnétique très intense).

Pourquoi le Soleil ne s'éteint pas ? ›

Oui. Dans cinq milliards d'années, il se transformera en géante rouge, puis en naine blanche, qui se refroidira lentement. Le soleil dans son état actuel (en haut à gauche), comparé à la plus grande géante rouge observée par le satellite Kepler (au centre). Le Soleil a commencé à briller il y a 4,56 milliards d'années.

Pourquoi on dit que le Soleil est une étoile ? ›

Lorsque le Soleil a commencé à brûler son hydrogène, il a atteint ce qu'on appelle sa séquence principale et est véritablement devenu une étoile.

Quand a été créé le Soleil ? ›

Comment s'est formé le Soleil ? Lorsque le Soleil s'est formé il y a environ 4,6 milliards d'années, il est né dans ce qu'on appelle la nébuleuse solaire, un immense nuage de gaz et de poussière. Cette nébuleuse s'est effondrée sous l'effet de sa propre gravité, formant un disque.

Qui possède le Soleil ? ›

La nouvelle propriétaire du soleil, Angeles Duran, a expliqué au journal qu'il existe une convention internationale interdisant aux pays d'être propriétaires des planètes.

Comment le Soleil se fait ? ›

Le Soleil est né il y a environ 4,568 milliards d'années dans une nébuleuse (la nébuleuse solaire) de 2e génération, quand du gaz et de la poussière sont aspirés dans une partie de la nébuleuse, cette partie dense de débris se met à tourner, la gravité la fait rétrécir pour former un immense disque, la jeune étoile qui ...

Quelle est la différence entre une étoile et le Soleil ? ›

Le Soleil est bien une étoile et non une planète, elle produit de la chaleur grâce aux réactions nucléaires de son corps gazeux. Les étoiles sont le résultat d'un nuagedegaz qui se contracte à cause de la gravité et provoque une augmentation de la température.

Quel est le nom de l'étoile qui brille le plus ? ›

vidéo L'astre principal de la constellation du Grand Chien offre d'étonnants changements d'éclat et de couleur.

Quelle est la plus grosse étoile de l'univers ? ›

VY Canis Majoris a été détrônée par une autre supergéante rouge : UY Scuti (à 9.500 années-lumière dans la constellation de l'Écu de Sobieski) ; 1.700 fois plus grande que le Soleil, elle pourrait s'étendre jusqu'à Saturne si on la mettait au centre du Système solaire !

Est-ce que le Soleil est froid ? ›

Le Soleil n'émet pas de chaleur car il est dans le vide de l'Univers dont la température avoisine les –270°C. Pourtant il semble chauffer la Terre et ses habitants à une température qui permet l'existence de vie. En fait, le Soleil fabrique de la chaleur et de la lumière. La chaleur reste prisonnière du Soleil.

Pourquoi le Soleil émet de la lumière ? ›

Le Soleil produit sa propre lumière et sa propre chaleur. Il fournit la chaleur et la lumière à la Terre par un processus similaire à celui qui se produit dans une bombe à hydrogène. En effet, l'énergie du Soleil provient de réactions nucléaires qui se produisent dans son noyau.

Qui éclaire la Terre ? ›

Le soleil est immobile. Il éclaire la Terre en continu. Il ne peut pas faire jour partout sur la Terre en même temps : Pour la moitié de la Terre éclairée, c'est la journée • Pour la moitié de la Terre dans l'ombre, c'est la nuit Page 6 La Terre tourne sur elle-même.

Videos

1. POURQUOI Y A-T-IL DES SAISONS ?
(bright blue)
2. La révolution de la Terre autour du Soleil
(Réseau Canopé)
3. Ecoutez le son du soleil
(Le Monde)
4. définition du mot soleil (d'un motard) 🏍 😁😁😁😂😂😂😂
(vidéo de luxe)
5. Paxi – Le système solaire
(European Space Agency, ESA)
6. Rhum Définition Soleil Levant)
(benjamin toudic)

Top Articles

Latest Posts

Article information

Author: Catherine Tremblay

Last Updated: 12/20/2022

Views: 5239

Rating: 4.7 / 5 (47 voted)

Reviews: 86% of readers found this page helpful

Author information

Name: Catherine Tremblay

Birthday: 1999-09-23

Address: Suite 461 73643 Sherril Loaf, Dickinsonland, AZ 47941-2379

Phone: +2678139151039

Job: International Administration Supervisor

Hobby: Dowsing, Snowboarding, Rowing, Beekeeping, Calligraphy, Shooting, Air sports

Introduction: My name is Catherine Tremblay, I am a precious, perfect, tasty, enthusiastic, inexpensive, vast, kind person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.